Limiter les nuisances sonores d’une PAC air-eau : Comment faire ?

Épargner l’entourage des désagréments engendrés par l’utilisation d’une PAC est une des règles à respecter lors des étapes d’installation. À côté de nombre d’atouts présentés par la pompe à chaleur air-eau se trouvent quelques points faibles à défier. En font partie les nuisances sonores qui sont désagréables pour l’utilisateur et pour le voisinage. Afin de contourner ce petit déplaisir, quelques précautions sont à prendre dès le choix d’un endroit pour la mise en place de l’appareil. Avant d’y procéder, il est primordial d’analyser la source du bruit émis par la PAC air-eau.

Identifier la source du bruit émis par la PAC air-eau

On veut bien se réjouir des avantages du chauffage par une PAC air-eau pendant toute l’année, mais on ne veut surtout pas du bruit. Ce petit désagrément peut être évité si toutes les précautions sont prises. Il faut tout d’abord découvrir d’où viennent les nuisances sonores, et agir en conséquence ; adopter une solution adaptée et durable.

En principe, les bruits émis par une pompe à chaleur air-eau proviennent des composants du module externe. L’action est alors à exercer au niveau du ventilateur et du compresseur. Les autres éléments qui contribuent dans l’accentuation des sons déplaisants sont les câbles d’écoulement et différentes tuyauteries. À savoir que le niveau du bruit peut varier d’une période à une autre (pendant la journée ou pendant la nuit) en fonction des efforts fournis par l’appareil. Afin d’y remédier, la solution consiste à choisir astucieusement un emplacement pour la pompe à chaleur. Des gestes de précaution sont à adopter pour un meilleur résultat.

Plus d’infos sur les pompes à chaleur air-eau sur la page suivante:

http://france-pompe-a-chaleur.fr/air-eau

Choisir le bon emplacement pour la pompe à chaleur air-eau

Installer la pompe à chaleur air-eau avec précaution est le meilleur moyen de réduire les bruits qu’elle émet. Ce dispositif comprend deux blocs, dont une unité extérieure placée en dehors du bâtiment, chargée de prélever les calories pour la production de chauffage. Une unité intérieure est destinée pour la transformation d’énergie et la diffusion de la chaleur à travers toutes les pièces de la maison.

Lorsque l’appareil est mis en fonction, il émet des vibrations gênantes s’il est adossé à un mur. L’installation de la PAC en dessus d’un plot en béton à quelques centimètres du bâtiment est à privilégier. L’idéal est de placer le matériel sur un socle anti-vibratile pour une meilleure réduction du bruit.

Retrouvez par ici un comparatif complet décrivant les caractéristiques de chaque type de pompes à chaleur:

http://france-pompe-a-chaleur.fr/comparatif

Agir au niveau des conduits hydrauliques

Les conduits hydrauliques sont cités en tant que source des sons déplaisants répandus par la pompe à chaleur air-eau. Lorsque le dispositif est soumis à une augmentation de température, les circuits de chauffage sont parfois soumis à une dilatation, d’où des tapements continuels. Comme solution, les techniciens peuvent proposer l’ajout de colliers de serrage qui permettent de diminuer les vibrations des éléments concernés. De cette manière, les tuyauteries et les gaines flexibles sont mieux maintenues.

L’obstruction de circuit de chauffage central provoque les bruits d’une PAC air-eau. Pour améliorer le confort acoustique de l’appareil, il faut procéder à un nettoyage régulier des canalisations.